Traumapsy
{1} {3} {2} {4}

Faire reconnaître le traumatisme psychique, aider les personnes qui en sont victimes et former les professionnels de santé à sa compréhension et à sa prise en charge. Association à but non lucratif, sans appartenance philosophique, politique ou religieuse.

Retour à l'accueil du site<p>Mieux connaitre le SPT pour mieux le comprendre.</p><p>Où et comment soigner un SPT</p><p>Comment vivre avec, pendant et après un SPT.</p>
Texte d'aide hover des rubriques
Traumapsy | Accueil | L’association | 2018 / 2002 : Nos

2018 / 2002 : Nos activités.

Un récapitulatif non exhaustif...

Trauma Psy depuis 2002 a pour mission de faire savoir l’enjeu médical, social et économique de la reconnaissance du traumatisme psychique par tous les acteurs de la société, d’informer et orienter les personnes en souffrance vers des soignants compétents, de favoriser la formation de professionnels de santé et les projets de recherche.


Et voici, en gros, ce qui s’est passé ces quelques années :

700 000 visiteurs sur www.traumapsy.org , ce site particulièrement visité dès que la Nation se trouve face à des événements violents.
La participation au financement de 4 projets de recherche hospitaliers, à Lille et Toulouse.
Le financement d’un Diplôme Universitaire de Psychotrauma (cela coûte cher de faire venir des professeurs de qualité.)
La prise en charge de 10 étudiants en diplômes universitaires.
Le financement de 3 recherches de thèses dont une à Harvard.
La prise en charge de 12 formations à l’hypnose, EMDR, MATH.
Le montage et le financement de la formation à la CAPS de 40 professionnels de santé français avec la création et l’édition d’un CD de formation à la CAPS en collaboration avec le Pr Brunet de McGill, Montréal, Canada.
La prise en charge de plus de 200 jeunes professionnels de santé ou d’intervenants y compris étrangers à des congrès et séminaires français.
L’envoi de 27 professionnels de santé à des congrès internationaux,
La mise à disposition de 4 ordinateurs et de tablettes.
L’édition et la diffusion à 8500 exemplaires d’un numéro spécial de la Revue Francophone du Stress et du Trauma : « Le psychotrauma en quête de reconnaissance » en 2009.

Ces dernières années, nous avons été dans l’attente des résultats du projet DEPITAC afin de savoir quelle direction donner à notre action. Nous avons été aussi beaucoup moins sollicités, preuve étant que le psychotraumatisme commençait à se faire reconnaître.
La création du Centre National de Ressources et de Résilience des Psychotraumatismes en est la dernière preuve , et représentera quand il sera pleinement opérationnel la fin de notre mission... accomplie avec humilité mais grande fierté.

Dernière mise à jour le jeudi 11 avril 2019, par Marie-Christine Millequand